« Retour

Nouvelles

Lumière sur la communauté – FX

François-Xavier, surnommé FX, a emprunté la porte du cirque social pour entrer au CJC. Il était alors âgé de 14 ans et habitait au Gîte Jeunesse de Beauport (un ancien partenaire du projet de cirque social). Au Gîte Jeunesse, ceux qui participaient aux ateliers de cirque social n’avaient pas à faire la vaisselle. C’est de cette façon qu’il a atterri à Cirque du Monde (CDM). Étant donné qu’il faisait déjà du parkour et des arts martiaux, il a rapidement accroché et n’a plus refait la vaisselle les soirs de cirque.

Deux ans plus tard, il se joint à la troupe de Cirque Automate, un ancien projet de CDM. Il réalise alors qu’il a les capacités physiques pour réaliser son rêve de travailler de sa passion, mais qu’il a encore un long chemin pour atteindre ce rêve.

En 2013, il participe au projet mural du CJC où il constate que l’art visuel n’est pas pour lui, mais où il apprend surtout à développer sa patience et la communication dans le travail d’équipe.

Il s’exile ensuite en Saskatchewan pour aller travailler avec Cirque Nova Circus, une compagnie offrant des spectacles de cirque ainsi que des ateliers dans les écoles.

Deux ans plus tard, FX revient à Québec et retrouve Cirque du Monde. C’est à ce moment qu’il réalise la place privilégiée qu’occupe CDM dans sa vie. « C’était comme si je retrouvais une famille, un sanctuaire, après ces années passées au loin. Quand je vais au cirque, je sais que tout sera correct. Tellement d’outils et de ressources y sont accessibles. C’est aussi un super endroit pour rencontrer des gens. Je m’y sens chez nous ».

En 2019, FX occupe le poste d’assistant-instructeur à CDM et cela permet de confirmer sa préférence pour l’enseignement au détriment de la prestation. Mais aussi, de réaliser son intérêt marquer à utiliser le cirque social comme outil de changement social. Puis, il rencontre un croisement au détour de sa vie où il pense mettre le cirque de côté et tenter sa chance dans une autre voie. À ce moment, il s’engage quand même comme ambassadeur pour le projet Cirkaskina (la création d’un réseau national de cirque social). Après le grand rassemblement regroupant 17 projets canadiens de cirque social à Montréal pendant 4 jours, il est convaincu que c’est dans ce domaine qu’il veut travailler. Cette implication lui a fait réaliser l’ampleur de la communauté de cirque social au pays et à quel point il désire s’impliquer dans le développement de cette communauté.

En février 2020, FX et 9 autres participants de Cirque du Monde accompagnés d’une intervenante et d’un instructeur passent un mois à Dakar au Sénégal pour rencontrer, travailler et créer avec les artistes et moniteurs de Sencirk, une compagnie et une école de cirque qui œuvre aussi dans le cirque social. C’est sa première expérience à l’extérieur du Canada et « le choc culturel m’est rentré dedans comme un autobus! Au niveau de l’enseignement et du partage de connaissances techniques, j’étais dans mon élément, mais au niveau personnel et interculturel, j’ai appris tellement de choses! Les personnes rencontrées m’ont vraiment inspirées et impressionnées et ça m’a donné envie de découvrir d’autres projets de cirque social dans le monde ».

Puis, FX se joint à la création de la troupe d’échasses semi-professionnelle Les Gratt’Ciel à l’hiver 2020. Cette expérience lui apprend beaucoup au niveau professionnel en termes de savoir-être et de savoir-faire comme artiste dans une équipe de travail.

Aujourd’hui, FX travaille à l’école de cirque de Québec et est instructeur par intérim à Cirque du Monde. Il vit de sa passion et continue de tracer sa route dans le monde du cirque social. Le contact humain dans le partage de sa passion est ce qui le rend le plus heureux.

 

*crédit photo Sage Rebelle

Partager :

Bénévoles allumé(e)s
recherché(e)s!

Découvre les façons de t'impliquer »