« Retour

Nouvelles

Lumière sur notre communauté – Tire le coyote

La première fois que je mets les pieds au Centre Jacques-Cartier, c’est pour passer une entrevue pour un poste d’agent de formation en 2012.  À ma grande joie, je reçois un appel quelques jours plus tard pour m’annoncer que je suis engagé si je le désire toujours.  « Bien sûr » que je m’empresse de répondre.

Je commence donc à travailler avec les jeunes de la Fibre du bois, et après quelques mois, on me propose de prendre en charge l’atelier de création musicale. Étant auteur-compositeur-interprète à temps partiel à ce moment, c’est une belle et grande promotion, une occasion pour moi de pouvoir transmettre ma passion et mon savoir en la matière tout en apprenant à verbaliser ma démarche artistique.

Dans une tâche comme dans l’autre, j’y côtoie des jeunes allumés, sensibles, attachants et surtout,  dévoués à la quête d’une place qui leur convient dans cette société qui leur semble parfois désabusée.  Les valeurs communautaires d’entraide et de coopération mises de l’avant par le CJC leur offrent d’ailleurs un climat favorable pour y parvenir, peu importe le chemin emprunté par ceux-ci, leur donnant le coup de pouce souvent nécessaire pour prendre en main leur destinée.

J’y travaille environ deux ans, et je quitte moi-même pour une sorte d’envol, ayant l’opportunité de développer ma carrière musicale qui semble « décoller » avec assez d’entrain pour que je m’y consacre à temps plein pour la première fois, ce que je fais depuis.  Alors lorsqu’on m’approche pour devenir le porte-parole officiel du CJC quelques années plus tard, j’y vois la possibilité de redonner au suivant et de m’impliquer à nouveau, même si c’est d’une tout autre façon cette fois.  Parce qu’on ne sera jamais trop pour tenter de faire de l’existence une expérience plus humaine, parce qu’on ne sera jamais trop pour tenter de faire de ce monde un endroit plus doux pour tous. Continuons.

Benoit Pinette – Tire le coyote

Partager :

Bénévoles allumé(e)s
recherché(e)s!

Découvre les façons de t'impliquer »