Ateliers à la terre

Les Ateliers à la terre (ALT) constituent un projet démocratique offrant à des jeunes adultes et à de jeunes familles des quartiers centraux de Québec une manière concrète et efficace de surpasser les obstacles liés à leurs conditions socioéconomiques sur le plan de l’alimentation. Ainsi, les ALT proposent des activités de jardin collectif, de cuisines collectives, de formation, ainsi qu’un groupe d’achat. En première instance, le projet permet donc le développement et le maintien de la sécurité alimentaire.

Les ALT rejoignent et impliquent plus de 100 personnes à l’année sur une base régulière, principalement des familles accompagnées de leurs enfants ainsi que des adultes âgés entre 16 et 35 ans. Un service de répit-parent est offert gratuitement pour l’ensemble des activités offertes.

Les Ateliers à la terre permettent principalement aux participant-es:

  • d’avoir accès à des aliments sains, en quantité suffisante et à faible coût;

  • de développer leur autonomie alimentaire et leurs connaissances des aliments, de leurs valeurs nutritives, de leurs utilisations et de leurs conservations;

  • de lutter contre l’isolement en créant des liens avec d’autres jeunes familles et jeunes adultes,

  • d’avoir un lieu de répit pour toute la famille.

Le jardin collectif des Ateliers à la terre compte 20 ans d’existence et accueille une centaine de familles. La saison du jardin débute en mai et se poursuit jusqu’à la fin octobre. Les participant-es s’engagent à venir y travailler de 9h30 à 15h30 les mardis, mercredis, samedis et dimanches, pour un minimum de 10 journées complètes pour la saison. Sur place, on retrouve une maison avec cuisine, eau, électricité, toilette sèche, espace de réunion, jeux intérieurs pour les enfants et les bureaux d’été de l’équipe.

Les Ateliers à la terre sont un plateau de formation au sein du Centre Jacques-Cartier.

Ainsi, le jardin collectif des Ateliers à la terre permet à ses participant-es de récolter des paniers de légumes d’une valeur approximative de 15$ à 40$ chacun, selon la période de la saison. Ces paniers leur auront donc apporté chacun, en moyenne, entre 250$ et 400$ d’aliments frais provenant de leur jardin de production. Bien que non certifié, le jardin collectif est cultivé selon les principes du jardinage biologique.

Le jardin collectif est situé au 2400 Boulevard d’Estimauville à Beauport.

 

Les inscriptions sont ouvertes!

Début des cuisines en novembre.

QUI? :
Tu veux cuisiner en groupe, échanger des trucs de cuisines, discuter des habitudes de consommation et repartir avec de la bouffe? Hé bien les cuisines collectives seront une belle expérience pour toi. Un projet PAR et POUR les jeunes adultes de 18-35 ans et les jeunes familles. Tu auras même l’avantage de faire des économies $$$, de gagner du temps, d’augmenter ta confiance et tes connaissances culinaires ainsi que de rencontrer du monde comme toi.
Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin.

C’est QUOI ça?:
Par les cuisines collectives, le projet des Ateliers à la terre du Centre Jacques-Cartier permettent aux participant-es de produire PAR eux et POUR eux des plats prêts à manger répondant à leur besoins alimentaires et à celui de leur famille.

L’objectif régulier de la sécurité alimentaire ce réalise par la production en moyenne 4 recettes en quantité suffisantes, dans le respect du budget alloué au groupe.

Les cuisines collectives s’inscrivent dans la mission de formation du Centre Jacques-Cartier. Ainsi la formation Saines habitudes alimentaires – cuisines collectives aborde des sujets tels que les aliments de bases, les habitudes de consommation, l’économie alimentaires, la gestion de temps lors des activités.

Par exemple : les activités offerts peuvent être faire des conserves, du pain, des pâtes, des pâtés, de la pizza,  du yogourt, apprêter les légumineuses, explorer les épices, consommer plus de légumes et plus de fruits (même en hiver), etc.

OÙ? :
Le lieu des activités est la cuisine de l’Espace Tam Tam Café du Centre communautaire Jacques-Cartier situé au 421 boul. Langelier, Québec (quartier St-Roch)

QUAND? :
Le groupe de cuisines collectives se rencontre pour 8 cuisines selon le calendrier proposé.

Déroulement d’une journée typique de cuisine collective ::
9h15 : Accueil
9h30 : Début de la cuisine (2-3 recettes)
12h : l’heure de diner et d’information
13h : Poursuite de la cuisine (dernières recettes)
14h : Portions et vaisselle
15h : Évaluation de la journée
15h30 : Fin

La planification, tel qu’indiqué sur le calendrier, le groupe se rencontre la semaine précédente pour décider les recettes et se partager les achats.

Déroulement d’une demi-journée typique de planification:
9h15 : Accueil
9h30 : Proposition, discussion et décision des recettes PAR les participants
10h30 : Multiplication des recettes et partage des achats
12h : Fin

Ça coûte COMBIEN $$?
Le coût par participant est de 10$ à chaque cuisine.

Un animateur accompagne le groupe, il effectue le suivi des rencontres de planification avec les participant-es, s’assure du respect des règles établies par le groupe. Il confit au groupe la gestion du budget, soit le 10$ du participant et le 15$ supplémentaire, pour les achats.

Le gardiennage gratuit: est offert aux parents qui le désirs. Une animatrice pour les jeunes enfants permet donc un répit-parent lors de la cuisine collective.

PRÉSENTEMENT NON EN SERVICE, merci de votre compréhension!

Profitez des marchés locaux pour vos approvisionnement d’août et septembre.

Les ALT tiennent également le groupe d’achats Basse-Ville pour St-Sauveur et St-Roch d’octobre à juillet. Un groupe d’achats est constitué de 10 à 15 personnes se réunissant au début de chaque mois pour acheter collectivement des aliments frais, de qualité, à bon prix, directement des fournisseurs, dans un esprit d’entraide et de solidarité. Des économies de l’ordre de 30% peuvent être réalisées sur des produits tels les fruits et les légumes, viande, poisson, fromage, etc.

Comment ça marche? Comment puis-je participer?

La semaine précédente du groupe d’achat, vous pouvez consulter la liste de produit pour planifier vos achats. Les prix sont mises à jour 24h avant le groupe d’achats. Vous pouvez envoyer par courriel ou en ligne votre commande avant le mardi 16h00.

  1. Liste des produits (en ligne du 28 juin au 5 juillet),
  2. Liste des produits (en pdf) prix du mois de juin,
  3. Liste des produits (en excel) prix du mois de juin,
  4. Pour que nous puissions partager les tâches, vous devez inscrire votre nom dans le fichier suivant.

Le mardi, de 18h30 à 20h30, c’est la rencontre pour l’encan des fruits-légumes et des fromages pour combler les caisses à commander. C’EST IMPORTANT DE PAYER MARDI SOIR, prévoir entre 10$ et 100$ selon votre budget.

Le jeudi, entre 16h00 et 17h30, vous devez venir cueillir votre commande. Pour la réussite du groupe d’achats, des participants doivent s’impliquer dans la réception des caisses de 9h à 12h et dans la division/partage des commandes de 13h à 16h

Lieu : au 421 boul. Langelier, soit le Tam-Tam Café du Centre Jacques-Cartier.

Téléphone: 418- 948-0673 mai à octobre – 418-948-7299 novembre à avril

Courriel : formationalt@centrejacquescartier.org

Facebook : Groupe d’Achat Basse-Ville devenez membre.

Chacun et chacune des membres aux Ateliers à la terre contribue à son rythme à sa propre formation. Les Ateliers à la terre offrent un milieu de vie pour apprendre par l’expérimentation et la mise en action individuelle et collective.

Formation : Saines habitudes de vie – Jardin collectif

La majorité des participants fréquente le jardin 2 fois/mois ou bien 1 fois/semaine. Leur formation progresse donc de 3h à 6h par semaine. (objectif 60h/an)

Le contexte du jardin collectif permet de développement de compétence d’intégration sociale et des habiletés au jardinage écologique.

Intégration sociale : chaque interaction entre les participants développe et exerce les compétences sociales de chacun. Au sein d’une société, chaque humain doit développer constamment ses habiletés en écocitoyenneté. Le présent contexte permet de clarifier des projets de vie futurs selon ses valeurs, ses intérêts et ses acquis (joindre un jardin communautaire, valoriser un espace naturel en ville pour ses enfants, exploiter un balcon-potager, effectuer un retour à la terre en campagne, etc.)

Jardinage écologique : chaque jour les participants font la visite du jardin et travaillent collectivement au déroulement des tâches du jardin. Dès la saison de récolte, les paniers sont confectionnés par le groupe et constitue la récompense du labeur. Ce sont des expériences pour pratiquer les notions du jardinage écologique telles que : le cycle de la matière vivante (compost), le sol vivant (travail du sol), les semis, la nutrition des plantes (fertilisation), la gestion de l’eau (l’arrosage), les mauvaises herbes et les ennemis des cultures, la récolte des légumes, leur conservation et leur transformation, etc.

Formation : Ouvrier agricole intensif

Certains participants sont présents au jardin entre 2 et 5 jours par semaine. Leur formation progresse de 12h à 30h par semaine. (objectif 120h à 700h/an)

Le contexte du jardin collectif permet de développement de compétence d’intégration socioprofessionnel et des habiletés au jardinage écologique intensif.

Intégration socioprofessionnel : Jardinier, plus qu’un métier, un style de vie. Les ouvrières et les ouvriers agricoles au jardin bénéficie d’une occasion pour expérimenter le travail de jardinier. Cette opportunité permet de mettre en évidence ses forces et d’acquérir de nouvelles compétences pour répondre aux réalités sociales du marché du travail. Chaque jour, les ouvriers agricoles expérimentent différents rôle au sein du jardin. Leur collaboration au jardin est essentiel autant avec l’équipe de travail qu’avec l’ensemble des participants. Le présent contexte permet de clarifier des projets de vie futurs selon ses valeurs, ses intérêts et ses acquis (retour aux études en horticulture, devenir jardinier, s’impliquer dans un C.A. de jardin communautaire, effectuer un retour à la terre en campagne, etc.)

Jardinage écologique intensif : Les nombreuses présences des ouvriers agricoles leur permet une plus grande proximité avec le compagnon jardinier. Ainsi la pratique et l’acquisition des notions du jardinage écologique sont accrus. Les ouvriers agricoles sont appelés à superviser le bon déroulement des tâches d’une équipe de participants. C’est une expérience d’approfondir des notions de jardinage écologique tel que : l’élaboration d’un potager, la gestion des cultures, le compagnonnage et la rotation, la lutte aux ennemies des cultures, etc.

 

Formation : Vie démocratique – Comités

Les comités sont au cœur de la saine gestion démocratique au jardin collectif. Ce sont des lieux d’expérimentation à la démocratie. Les membres des comités collaborent au développement du projet.

Certains participants s’investissent dans les comités 1/2 journées par mois. Leur formation progresse de 3h à 6h par mois. (objectif 25-50h/an)

Page Facebook Officielle : https://www.facebook.com/AteliersALaTerre/

Groupe Facebook (faites la demande):  https://www.facebook.com/groups/ateliersalaterre/

 

Cahier du participant 2016-2017, cuisine collective